International

S’OUVRIR AU MONDE 

Le blog de nos globe-trotters … 

Des élèves de Saint Charles ont eu envie de vivre une expérience peu ordinaire : ils ont pris leurs valises pour vivre et étudier à l’étranger. Ils ont accepté de nous livrer leurs impressions et de partager avec vous quelques photos.

Camille CHEVREL a choisi la Norvège pour un séjour d’études d’un an. Elle vous envoie quelques nouvelles et a créé son blog de voyage en français et en anglais. Cliquez sur le lien pour suivre son aventure.

« Bonjour, mon séjour se passe bien ! J'ai commencé l'école fin août, les cours se passent bien les professeurs me demandent de participer et de faire des présentations donc c'est sympa ! Pour l'instant je parle en anglais et apprends le Norvégien. »

http://chevrelcamille.wix.com/ontheroadtonorway

Extraits du blog :

"Coucou !!! Ce week-end nous sommes restés à la maison, nous avons cuisiné des Bolas (c'est Norvégien !)

Aujourd'hui, au lycée, il y avait la photo de classe. C'est très différent, car en France il y a un prof sur la photo mais pas en Norvège, on peut avoir des accessoires amusants... Ma classe a décidé de prendre pleins d'accessoires français, c'était génial, on a bien rigolé. Le photographe était très sympa. Voici un petit apercu.

See you soon :)"

"Today, we had the picture of the class. It's really different from France. My class decided to wear French accessories, that was so funny !!!! The photographer was really nice too.

See you soon :)"


Anton a rejoint la Nouvelle-Zélande pour une année. Tout se passe bien au lycée ainsi que dans sa famille.

Anton nous a envoyé des nouvelles le samedi 3 octobre 2015 : 

"Bonjour à tous , je suis donc en Nouvelle Zélande depuis le mois de juillet à  Wanganui, au sud de l'Île du Nord.

Mon  lycée est très sympa, je me suis très vite fait des amis. J'ai également intégré l'équipe de rugby de mon lycée .

Ma famille d'accueil me fait découvrir les coutumes du pays à travers le quotidien et des visites, et l'anglais progresse ...."

Alexandre PICHON élève de 2nde, s’est envolé à destination du JAPON pour un séjour d’études de 10 mois. Il nous a écrit le 6 octobre 2014 :

« (…) J'ai été accueilli par l'organisme qui s'occupe de moi au Japon (…) Avec d'autres étudiants comme moi nous sommes allés à un endroit dans Tokyo spécialement pour nous. J'ai beaucoup sympathisé avec des étudiants : Sieny et Lorenzo de Sydney, Pedro de Lisbonne, Kaul de Taïwan, Chanat de Pattaya en Thaïlande et Sophie de Californie. Nous communiquions tous ensemble en anglais.

Le premier jour, nous avons eu droit à un débriefing à propos de la vie au Japon, des règles, du code vestimentaire de l'école et d'autres choses ... Mais toutes nos journées se terminaient par des parties de cartes et des blagues racontées en anglais.

Le deuxième jour, nous avons eu droit à quelques leçons de japonais pour pouvoir se présenter. Je suis devenu très ami avec l'étudiant Lorenzo de Sidney car en fait on avait la même date de naissance. ;)  Le troisième jour, nous nous sommes promenés dans Tokyo ...  Le quatrième jour, nous sommes partis dans nos familles d'accueil respectives. J'ai dû prendre l'avion car Okinawa, ce n’est pas la porte à côté ... Donc nous sommes allés à Haneda (aéroport de Tokyo). Avec mon ami Chanat, nous avons pris l'avion direction Naha-shi (Okinawa). Il faut savoir qu’après la seconde guerre mondiale, Okinawa a été sous domination américaine et même aujourd'hui on sent encore beaucoup la présence de la base américaine. D'ailleurs quand nous sommes arrivés à l'aéroport avec mon ami Chanat nous avons regardé par le hublot de l'avion et nous avons vu un avion militaire américain, un autre avion militaire et un tank ...

Après avoir récupéré nos bagages, nous avons été accueillis par notre organisme à Okinawa.

Ma sœur d'accueil, Yuka, m'attendait ... Avec ma sœur d'accueil, nous avons été obligés d'aller faire les courses car pour aller au lycée il fallait un jean gris et une chemise blanche. Et j'ai oublié d'emporter dans mon sac à dos ce genre d'articles. Et je ne recevais ma valise que trois jours plus tard.  Ma première famille d'accueil était la famille Shimoji. Mon père et ma mère d'accueil ne parlaient pas anglais et je ne parlais pas très bien japonais, c'était assez frustrant de ne pas pouvoir leur parler. Ma sœur d'accueil était partie au Canada et aux États-Unis pendant 1 an mais ne voulait pas me parler anglais. Ma première famille d'accueil habitait à 500 m de la mer.

Mon premier jour d'école’

Je suis allé à "Okinawa shogaku Senior High School". Un autre étudiant m'a rejoint, il s'appelle Samuel et il vient de Boston. Il reste 10 mois à Okinawa comme moi. Nous avons fait la connaissance de nos classes d'accueil, les classes internationales au sixième étage. Puis nous sommes allés dans le gymnase où nous avons fait une présentation en japonais.  Tous mes profs d'anglais sont américains. J'ai en moyenne cinq heures de cours d'anglais par semaine. J'ai un prof de maths américain qui nous fait des cours de math en anglais. Et au Japon, le karaté est un cours à part entière comme les mathématiques, l'histoire ou le japonais. J'ai participé au festival du sport (cf. photos). Avec le club d'Art, nous avons fait un relais. Et en guise de bâton nous avions une sculpture. Les Japonais s'en fichent de gagner ou de perdre, ils veulent juste s'amuser. Le club de judo masculin avait en guise de bâton un étudiant et le portait comme un sac sur l'épaule ... Ils ont fini dernier... Mais tout le monde était mort de rire. »

Pauline VANEL, élève 1ère L, nous a écrit d’ARGENTINE : 

« Je suis arrivée en Argentine à La Plata dans la province de Buenos Aires le 22 août où j'ai été très bien  accueillie par ma famille. Ils m'ont tout de suite considérée comme un membre de plus dans la famille. Elle est composée des deux parents, Silvia et Carlos, d'un garçon de 18 ans, Carli et d'une fille de mon âge, Julia avec qui je m'entends très bien et dont je partage la chambre. Nous allons toutes les deux au même lycée qui est un lycée d'art " Bellas Artes". J'y ai été très bien reçue, les élèves de ce lycée ont l'habitude de recevoir de jeunes étrangers. Cette année, je suis avec une Italienne et une Allemande. Ils prennent le temps de nous expliquer quand nous ne comprenons pas et de nous reprendre quand nous faisons des fautes.

Les gens ici sont très ouverts et amicaux, plus qu'en France, ce qui m'a peut être un peu surprise mais je m'y suis très vite habituée. Leur niveau scolaire est un petit plus faible que le nôtre, surtout par le fait que je sois dans un lycée d'arts, ils ont les matières générales comme : mathématiques, littérature, physiques ... mais n'ont seulement qu'une ou deux heures par semaine, le reste ce sont les matières d'arts comme: histoire des arts visuels, composition, dessin, production audiovisuelle, sculpture ... toutes ces matières sont toutes plus importantes les unes que les autres.  Ce qui m'a le plus surprise est l'ambiance qu'il y a au lycée. La relation entre les professeurs et les élèves est une relation d’amis, ils se tutoient, et s'embrassent pour se dire bonjour. Les élèves appellent leurs professeurs par leurs prénoms et ont le droit de manger et d'utiliser leur portable en cours. Ils connaissent beaucoup de choses sur la France et l'Europe en comparaison de nous sur l'Amérique du Sud. Leur niveau de langue en français est bien meilleur que celui d'anglais, ils ont le choix entre anglais et français et une grande majorité étudie le français. 

Ce qui change aussi de la France est le niveau de classe sociale, soit on a un travail et l'ont vit bien, soit on vit dans la rue, il y a peu de classes intermédiaires. La pauvreté est majoritaire ici, ce qui créait beaucoup d'insécurité en ville. 

Cela va bientôt faire deux mois que je suis en Argentine, malgré le manque de mes proches en France, mon séjour se passe très bien et je profite de mon expérience.

Je vous fais parvenir une photo de la rue d'où je vie, de ma maison et une photo d'une salle de classe de mon lycée. »

 

Image

Paul-Emile ROMAN est également parti cette année en Argentine, en Terre de Feu. 

« Le séjour de Paul-Emile se poursuit dans le plus grand bonheur. Paul-Emile a terminé son année et a eu la fierté de valider 12 des 13 matières qu'il devait passer. Seule l'Histoire (de l'Argentine) a été plus difficile, n'ayant fait qu'une demi année en tout et pour tout ! Il ne désespère cependant pas et a l'objectif de repasser cette matière à la rentrée, après avoir étudier pendant les vacances. C'était la première fois qu'un étudiant d'échange passait l'ensemble des tests, comme les argentins. (…)

Sa famille continue de lui ouvrir les portes de l'Argentine, en lui faisant visiter les régions, les musées, en participant aux fêtes locales. C'est désormais les grandes vacances et il est en croisière en direction du Brésil à l'instant.

Photo de son accueil à l'aéroport ! Famille et amis étaient présents et l'attendaient avec banderole. Ensuite, retour à la maison où sa chambre avait été décorée en bleu blanc rouge et tous les amis sont venus partager un gâteau aux couleurs de la France en signe de bienvenue.

Dans la famille, c'est l'occasion de partager les recettes françaises. Ici, le flan aux œufs, mais Paul-Emile a également fait des tartes aux pommes, des quiches lorraines et une fondue savoyarde ! »

L'année scolaire comprend du théâtre, en anglais : Tom Sawyer. Paul-Emile avait un rôle dans la pièce (le juge) qui  été présenté à l'ensemble de l'école. (Ici, photo d'une répétition)

Tous les élèves sont en uniforme à l'école.

Paul-Emile se trouve à Rio Grande, en Terre de Feu, en Argentine. C'est un chapelet d'îles, où les conditions de vie sont rudes : hiver avec le soleil de 10h du matin à 15h. L'été avec 3 à 4h de nuit seulement. A son arrivée en août, c'est une température de -15°C qui l'attendait ! »

Image

 

Comme chaque année, nous avons le plaisir de recevoir de jeunes étrangers sur des périodes plus ou moins longues de 2 mois à un an.

L'année passée nous avons accueilli Désirée Lopez (équatorienne), Alexandra Stark (finlandaise) et Rebecca Goodman (Néo-Zélandaise).

Image

Visionnez sa vidéo pleine d’émotion !

Institution Saint-Charles

Vous pouvez à tout moment nous contacter

 Etablissement Catholique sous contrat d'association.

Social

Rejoignez Nous !

Plans

Top
Nous utilisons les cookies pour améliorer notre site Web . En continuant à utiliser ce site , vous consentez aux cookies utilisé . More details…